Je sors de mon hibernation avec un billet que je n’ai jamais osé écrire, mais finalement, comme j’en ai besoin… pourquoi pas ?

« Maman à plein temps », « Femme au foyer et fière de l’être », « Maman au foyer – le plus beau métier du monde » - je vois défiler ces statuts depuis des années sur les pages de mes amies et je me suis toujours demandée si elles le pensent vraiment ou si elles essayaient de s’en convaincre. Je me suis toujours demandée si c’est moi qui disjoncte, sans jamais avoir osé le demander, car pour moi, l’épanouissement n’a jamais été synonyme de femme/maman au foyer. Loin d’être une fée du logis, les tâches quotidiennes riment plus avec répétitif que avec créatif. Sans parler de ce sentiment d’isolation, de ces barrières transparentes, qui se multiplient sans cesse, de ces stigmates gravées à l’encre invisible sur le front, mas tellement visibles par tout le monde !

Hier, pour un projet personnel, j’ai dû trier des photos et j’en ai revu certaines. Les photos en rapport avec mon travail m’ont envahie d’une vague de nostalgie mélangée avec de la tristesse, pareil que pour les photos de mon papa, que j’ai perdu il y a moins d’un an…

Ces photos font partie  des ateliers « Baby art » auxquels Petit Crapaud a pu participer. A sa naissance, j’ai voulu l’emmener socialiser, rencontrer d’autres bébés autour d’un projet intéressant. A part les ateliers « massage bébé » qui ont été une aubaine de 0 à 6 mois, il n’y avait rien à 50 km à la ronde. Je me suis bataillé avec la directrice de l’époque pour accepter les ateliers « baby art », ensuite avec la directrice suivante, qui, au bout d’un an, en avait marre de m’entendre et a accepté  quelques séances test. Mais il était hors de question d’investir dans du matériel pour le moment. J’ai donc presque déménagé la chambre de Petit Crapaud : peluches, couvertures, hochets, jouets d’éveil, livres, tente etc . Petit Crapaud a eu la chance de pouvoir participer à quelques ateliers. Il était mon testeur et il faisait très bien son boulot !

                                                WP_20150207_001               

Est-ce qu’on peut tout avoir ? Enfants heureux, vie de famille harmonieuse, vie de couple réussie ET une carrière comblée ? En tout cas, me concernant, je sais que la balance est totalement déséquilibrée sans le dernier point.