Le premier weekend du mois de décembre est dédié à la Fête de Saint Nicolas dans notre ville, Petit Crapaud n’en a pas raté une depuis sa naissance. Au début ce sont les lumières et les animaux de la ferme pédagogique qui ont attiré son attention, ensuite le personnage de Saint Nicolas et du Père Fouettard qui déambulent en binôme tout le long du weekend, sans parler des nombreuses animations et attractions qui font que nous sommes présents les trois jours à la fête !

                                                           WP_20161202_010

Un concours est organisé chaque année, une création d’objets qui sont exposés dans l’église – celle dans laquelle Petit Crapaud a été baptisé ! – Nous y participons pour la deuxième année consécutive ! L’année dernière nous avons fabriqué la crosse de Saint Nicolas dans des matériaux recyclés, cette années le thème était « La tiare de Saint Nicolas » et nous avons fait un masque à la manière d’un photobooth.

WP_20161202_001 WP_20161202_002    WP_20161202_004 WP_20161202_003

 

Matériel nécessaire :

  • Du carton rigide blanc (une boîte vide de tarte surgelée collée dos à dos ici)
  • Du papier blanc 80 grammes, une feuille A4 nous a suffit
  • Du carton épais rouge – nous avons utilisé du carton ondulé, il m’en restait des chutes d’un autre projet
  • Du washi tape pour la croix
  • Un bâton en bois (de la récup, dans notre cas)
  • De la colle, des ciseaux, un crayon

                                                         WP_20161202_005 1

Couper un ovale de la taille d’un visage d’enfant dans le carton épais, couper un triangle avec la base un peu arrondie dans le carton rouge, coller la croix avec le ruban washi tape. Couper la feuille A4 en bandes de 5 cm environ couper des franges larges dans chaque bande et, l’étape la plus fastidieuse : enrouler chaque frange autour d’un crayon, un peu comme pour faire du quilling, ce sera la barbe de Saint Nicolas. Coller chaque « frange » sur l’ovale en carton rigide, coller la tiare et le bâton. C’est très rapide et très simple à faire ! Pour un enfant de 4 ans, enrouler les petits papiers autour d’un crayon demande pas mal de concentration, il a tendance à plier pour que ça aille plus vite, mais Crapaud a compris assez rapidement « comment ça marche » et il a décrété que ce n’était pas son activité préférée ! On aura un peu exercé la motricité fine !

Avec ce billet je participe au RDV mensuel de Doriane du Pays des Merveilles, un de mes blogs préférés, qui nous prouve encore une fois que L’art est un jeu d’enfant… même si on le savait déjà ! ;)

 

l-art-est-un-jeu-d-enfant1

Les autres participantes ont fait des choses magnifiques, autour du thème des petits papiers :